Biographie (FR)

La pianiste María Paz Santibáñez, (Chili-Italie), dont la carrière manque de s’arrêter définitivement en 1987 sous la dictature de Pinochet, étudie le piano à la Faculté des Arts de l’Université du Chili avec le pianiste et professeur, Galvarino Mendoza, son père musical. Elle poursuit sa formation en République Tchèque avec le professeur de l’Académie de Musique de Prague, Jaromir Kriz. En 1999, elle obtient une Maîtrise d’interprétation supérieure de piano à l’Université du Chili et s’installe à Paris afin d’y suivre ses études de perfectionnement. Elle obtient en 2001 le Diplôme d’Exécution de l’Ecole Normale de Musique de Paris Alfred Cortot sous la direction d’Odile Delangle. Depuis, elle est devenue membre de l’ADAMI.

De 2002 et 2004, elle travaille avec Claude Helffer lors des célèbres séances collectives « Les Classiques du XXème » et en cours privés. Ce travail avec Claude Helffer marque profondément sa carrière musicale tant la rencontre avec ce personnage immergé dans la musique de ses contemporains qu’il servait avec la plus grande générosité galvanise la jeune pianiste et oriente ses choix de répertoire. Il disait d’ailleurs d’elle : « J’aime beaucoup la pianiste, dans sa vaillance et sa musicalité, et pour son sens du rythme ».

Par ailleurs, Maria Paz Santibañez suis divers cours de perfectionnement de musique du XXème siècle et contemporaine avec des pianistes tels Yvonne Loriod-Messiaen, Roger Muraro, Bruce Brubaker et Jean-François Antonioli.

Depuis 2000, elle se produit régulièrement en récitals et en concerts, accompagnée d’orchestres prestigieux, dans les plus grandes salles et lieux culturels du monde : Lima, au Théâtre Solis avec l’Orchestre Philharmonique de Montevideo en Uruguay, Buenos Aires, Mexico City La Havane, Helsinki,Stockholm, Athènes, New York, Amsterdam, Oslo, Berne, au Théâtre Tallinn en Estonie, Manchester, Londres, Berlin, au Conservatoire Tchaikovsky de Moscou et bien évidemment au Chili, parcourant avec passion le long territoire de son pays natal. Son vif intérêt pour la musique nouvelle l’amène à interpréter, dans chaque pays visité, des œuvres, souvent des créations, de compositeurs contemporains. Du fait de son amour pour l’enseignement, des masterclasses accompagnent très régulièrement ses engagements en tant que soliste.

Son attachement pour la jeunesse et le fait de transmettre ce que ses maîtres lui ont appris fait que Maria Paz Santibanez se tourne dès 2001 vers l’enseignement qu’elle pratique régulièrement en conservatoire.

Depuis 2007, elle œuvre pour la sauvegarde des Cahiers d’analyse inédits et des Cahiers personnels, les archives personnelles de Claude Helffer.

Son disque des Études d’interprétation de Maurice Ohana (Récompense « Clef Resmusica » et « 4 diapasons »), ainsi que son disque Piano-piano, paru en 2003, illustrent son implication dans la musique contemporaine. En 2013, elle grave son troisième CD La caja magica, hommage à la mémoire et à l’avenir et constitue une ode aux générations de compositeurs de l’Amérique latine des années 1920 à nos jours.

Maria Paz prepare actuellement un CD qui compte avec le soutien de la SACEM, et qui inclut des oeuvres de Claude Debussy et du Chilien Miguel Farias.

En 2013 Maria-Paz Santibáñez reçoit la récompense « Victor Jara » de l’APACESP, Association de producteurs et agents musicaux de l’état de Sao Paulo du Brésil.

En 2014 la présidente du Chili, Mme Michèle Bachelet la nomme Attachée culturelle auprès de l’Ambassade du Chili en France.