Mémoire Attachée culturelle en France 2014-2018

Action culturelle 2014-2018 de l’Ambassade du Chili en France 

María Paz Santibáñez
Attachée culturelle en France

con presi 7 mayo 14

I.- Introduction

En mai 2014 Son Excellence, Michelle Bachelet, Présidente de la République du Chili, m’a nommée Attachée culturelle du Chili en France . Je remercie la Présidente  pour sa confiance. La fonction qui m’était attribuée a été développée à partir du concept “Mémoire et futur”, qui consiste à une réflexion à propos des défis qui s’imposent au Chili, inséré dans l’évolution de son histoire récente et dans la perspective du XXIe siècle.

Au sein de l’Ambassade je me suis donnée à la tâche de donner projection, favoriser et mettre en valeur les échanges culturels entre le Chili et la France, essayant de répondre à quelques défis du monde culturel telles la valorisation du rôle des agents de la culture, leur projection et développement, leur mobilité ainsi que leur formation et l’identification et stimulation du travail interdisciplinaire.

Le dynamisme de la scène créative chilienne s’est imposé avec force dans le pays, l’amenant à se doter d’un Ministère des Cultures, des Arts et du Patrimoine. Plusieurs centres culturels ont été fondés au Chili et diverses études ont proposé une carte qui détaille de mieux en mieux les ressources et l’infrastructure dont dispose le pays. Ainsi, la possibilité d’offrir une réciprocité dans les échanges culturels a accompagné la présentation de la culture et de la création chiliennes à la France, mettant en exergue le patrimoine, l’histoire passée et/ou récente, ainsi que quelques-unes des grandes icônes de la tradition culturelle et créative chilienne, allant de pair avec le panorama que propose le secteur culturel depuis la fin du XXe siècle et au XXIe.

II.- Objectifs

1.- Le premier objectif a été de renforcer, d’accroître et de donner un plus grand suivi au rayonnement de la présence culturelle chilienne en France ainsi que d’exercer une influence active sur celle-ci. Pour y parvenir, un fait important a été la mise en ligne, depuis juin 2014, d’un site web dédié aux affaires culturelles de l’Ambassade. Ceci a été complété par la création de réseaux sociaux, lesquels aujourd’hui comptent environ 2000 personnes qui les suivent[1].

Depuis lors et jusqu’à aujourd’hui, un agenda culturel est envoyé chaque mois à des particuliers, à la presse, à des associations de Chiliens en France. De façon périodique et permanente, l’information en ligne est renouvelée et complétée, ce qui permet d’envoyer des informations régulières sur l’activité qui a lieu sur la scène française. Parmi les éléments du menu du site, ont été ajoutées en outre des informations utiles aux acteurs culturels chiliens vivant au Chili, dans le monde et en France, adressées tant au monde professionnel qu’au public en général et à la presse. Ces outils servent depuis lors à fournir des informations pratiques.

2.- Le deuxième objectif a consisté à identifier et orienter les acteurs culturels chiliens en France à la recherche de se projeter en France. Comme il est habituel dans les ambassades, ont été reçus (et sont reçus constamment) divers projets et initiatives, d’une part depuis le Chili et l’étranger et, d’autre part, en provenance de nombreux Chiliens et associations historiques de l’exil en France –certaines encore actifs dans le milieu culturel-. Également de la part de divers acteurs culturels représentant la grande diversité et la nouveauté des propositions des nouvelles générations ou de ces générations intermédiaires. Ces dernières, pour la plupart, ont dans leurs axes de propositions le concept de la mémoire et du futur, représenté à partir de relectures, de transformations et d’élaborations thématiques.

 À presque toutes les propositions, en vue de l’objectif d’orientation et de projection, a été suggéré de se questionner à propos de l’apport que l’initiative offrirait à la France. Dans ce sens, il est bon à savoir que l’offre culturelle française rien qu’à Paris atteint les 1000 événements quotidiens.

3.- Le troisième objectif a été de stimuler la création de réseaux d’acteurs culturels, en particulier à destination de ceux déjà présents en France et afin de promouvoir des instances capables de perdurer en tant qu’organismes développant des activités bilatérales sur le long terme.

Entre des exemples à retenir, citons la création du réseau de cinéastes chiliens à l’étranger, “Cinechilex”, l’accompagnement de festivals tels Santiago Off afin qu’il developpe ses échanges avec la France, la signature d’un accord entre les festivals Ojo de Pescado et l’Enfant et le 7e art, l’orientation pour la signature d’un protocole de coopération entre le centre NAVE du Chili et Le Quartz de Brest, signé à l’Ambassade.

Ainsi, dans l’objectif de donner projection, ces centres et festivals et d’autres ont signé des accords de coopération à l’Ambassade, d’autres se sont développés et formulés avec son soutien et certains sont en cours de se concrétiser.

4.- Le quatrième objectif vise à se donner les moyens qui puissent faciliter la coopération et qui l’actualisent dans ses termes.

En 1955 a été signé un accord de coopération culturelle, lequel a eu une actualisation en ce qui concerne la production audiovisuelle (1990). Ainsi, il s’est avéré nécessaire de disposer d’un instrument officiel qui actualise la coopération culturelle entre le Chili et la France.

La dynamique de coopération en cours ainsi que la longue histoire de coopération concrète dans le secteur de la culture de façon bilatérale ont été mises à profit et ont esquissé et matérialisé la possibilité de formaliser un accord.

La Lettre d’intention signée début 2017 rassemble et valorise quelques-unes des actions réalisées et propose de renforcer et d’élargir les champs de coopération. Il s’agit d’un grand geste politique, ratifié le 21 janvier à l’occasion de la visite officielle du Président français au Chili. Certains points de la Lettre à mettre en valeur sont :

  1. La promotion de la circulation des artistes et des professionnels culturels entre les deux pays ;
  2. Le développement des investissements et de la coopération entre les secteurs public et privé liés à la culture dans les deux pays ;
  3. L’échange d’expériences et de connaissances dans des domaines d’intérêt commun comme, par exemple, la conception et la mise en place de politiques publiques culturelles, en particulier sur les thématiques de la liberté de création, des droits culturels, de l’art et de la culture dans l’espace public et du développement numérique ; la valorisation des résidences d’artistes et de professionnels dans les divers domaines de la création artistique ; des colloques et/ou séminaires sur l’enseignement artistique ; l’établissement de réseaux entre les industries culturelles et créatives ; la promotion des échanges et de la formation de professionnels de la culture ; l’échange de matériels et de technologies pour promouvoir la diffusion de produits culturels ; la formation artistique tant au niveau de l’enseignement primaire et secondaire que de l’enseignement supérieur ; la formation de techniciens dans le domaine de la culture ; le soutien envers des activités pluridisciplinaires ;
  4. Le renforcement de la coopération autour des technologies liées à la création dans divers formats, y compris le numérique.

En conclusion, les quatre objectifs mentionnés ont été largement atteints, en concordance avec les axes conceptuels de la gestion, ce qui a permis de mettre en relief le patrimoine, l’histoire passée et/ou récente, des personnalités de la tradition culturelle et créative chilienne, la contemporanéité et l’esprit de proposition afin d’agir en réciprocité.

III.- Quelques actions culturelles concrètes

En 2014, le travail a principalement consisté à actualiser et renforcer des bases de données, à créer le site web et les réseaux sociaux ainsi qu’à mettre en place des projets et les candidatures à l’obtention de fonds pour les réaliser.

Parmi les actions les plus ambitieuses qui se sont réalisées et qui ont eu ou ont le soutien des fonds gouvernementaux chiliens, depuis 2015, peuvent être citées chronologiquement :

1.- Concert “Chile, Patrimonio, Memoria y Futuro”, juin 2015

Au cours de ces concerts, qui ont vu la participation de près de 50 musiciens parmi lesquels 45 étaient français, des premières mondiales de trois oeuvres composées spécialement pour l’occasion ont été réalisées. De plus, cinq oeuvres ont été représentées pour la première fois en France. Les textes ont inclus de la poésie mapudungün et kawaskar.

Il s’est agi d’œuvres des compositeurs Boris Alvarado, Mauricio Arenas Fuentes, Patricio Wang, Eduardo Cáceres, Hernán Ramírez, Pedro-Humberto Allende et Sergio Ortega, interprétées par les solistes Christian Senn (chilien), Aline Piboule (française), Pierre Vavasseur (français), Daniel Navia (chilien), Carlos Dourthé (chilien), le choeur et l’orchestre « Des Arts Sonnants », d’œuvres inspirées de textes des poètes nationaux Vicente Huidobro, Elicura Chihuailaf, Enrique Moro, Pablo Neruda, Gabriela Mistral et d’ œuvres traditionnelles.

2.- Photographie chilienne, “Facetas ocultas”, février à avril 2016 :

Préparée depuis la mi 2015. Exposition de six photographes chiliens accueillant trois générations de photographes partant de la dictature de Pinochet et se projetant dans le futur, et incluant des projets récents et des recontres-débats “Faces cachées” à la Maison de l’Amérique latine à Paris.

L’exposition, qui a connu une grande affluence et a reçu de nombreux échos dans la presse, marque un tournant dans la présence culturelle chilienne à Paris, en donnant une nouvelle image du Chili, insistant sur l’aspect mémoriel mais aussi la contemporanéité, comme l’a indiqué dans ses titres le premier article de presse française qui est paru, consacré à cette exposition : “Un autre Chili à Paris”

L’exposition a, en outre, voyagé à Cadix (Espagne) et Rome (Italie). Le site contenant des détails et échos de presse est : facescachees.fr.

Les photographes sont Luis Navarro,  Leonora Vicuña, Alejandro Hoppe, Alvaro Hoppe, Zaida González, Claudio Pérez. Le curateur est Patrice Loubon, directeur de NEGPOS.

3.- Rétrospective Raúl Ruiz, mars à mai 2016 :

Des rétrospectives en France et au Chili ont été organisées par la Cinémathèque Française, l’INA, la Cinéthèque Nationale du Chili avec le soutien du Gouvernement du Chili à travers DIRAC et le Conseil National de la Culture et des Arts (CNCA).

Le Ministre Ernesto Ottone a participé à l’inauguration de cet événement à Paris et le renouvellement de l’accord existant entre l’INA de France et la Cinéthèque du Chili a été signé. Il a été décidé de coopérer entre ces deux organismes du point de vue de la formation et du transfert technologique.

Cette rétrospective est la présentation la plus ambitieuse de l’oeuvre de Ruiz, incluant restauration, numérisation et sous-titrage. Les institutions se sont échangé les films afin de les présenter dans les deux pays. 

4.- Mapuche en tierra Lafkenche, Musée de l’Homme de Paris, janvier à avril
2017 :

Préparée depuis fin 2015. Exposition photographique et de recherche en ethnobotanique, des artistes chiliens Florencia Grisanti et Tito González. Unités scientifiques du Musée de l’Homme.

Lors de cette exposition a été présentée la cosmovision du peuple mapuche et son rapport à la nature, qui montre une facette écologiste et est en accord avec les problématiques contemporaines de la planète. Ont été réalisées des rencontres au Musée de l’Homme autour de la recherche liée en partie à Violeta Parra et cet événement a inauguré “Violeta Parra 100 ans” en France.

5.- Dañsfabrik 27 février-4 mars 2017

Préparé depuis début 2016. Le Chili a été le pays invité à ce festival international de danse, qui a lieu chaque année au Quartz de Brest. Qui est l’une des scènes influentes en France et dans le milieu européen. Le commissariat a été assumé par le centre NAVE, lequel a pu promouvoir les artistes et les techniciens accompagnants. et a reçu l’équipe organistatrice centre NAVE, qui a pu promouvoir les artistes et les techniciens les accompagnant.

Ces deux centres, Le Quartz et NAVE, ont signé, à l’Ambassade du Chili en France, une convention de coopération à l’occasion de la visite du Ministre Ottone en France en mai dernier, établissant mobilité artistique, échanges avec résidences d’artistes, certification et formation de techniciens.

6.-Salon Révélations 2017- Artisanat-design-marché de luxe, mai 2017

Préparé depuis fin 2015. C’est le Chili qui a été célébré lors de cet ambitieux événement inauguré par la Ministre de la culture française et par le ministre Ernesto Ottone, en présence du directeur de DIRAC, l’ambassadeur Patricio Powell. La participation chilienne représente peut-être l’événement le plus ambitieux et important porté par cette Ambassade en matière de culture, qui est la conclusion de plus d’un an et demi d’un travail réalisé en étroite collaboration entre la DIRAC de Minrel, l’Ambassade du Chili et le CNCA, sous l’égide inspirante de Violeta Parra 2017 et qui a permis à 27 artistes artisans de montrer leur travail d’excellence.

La participation chilienne a été possible grâce à un concours national qui a offert un élan  au secteur créatif des artistes-artisans.

azoulay, ottone, santibanez révélations

7.- Festival de cinéma 7e art dans le 7eVioleta Parra 100 años, juin 2017

Préparé depuis fin 2014. Cet événement d’importance a été inauguré à l’Ambassade du Chili par Mme le maire du VIIe arrondissement de Paris et eurodéputée Mme Rachida Dati. Ce festival a permis de placer le Chili, pays invité,  en plein cœur de Paris, au cours d’une semaine consacrée à des projections de films, de concerts, d’expositions d’arts visuels, de rencontres-débats, offrant une grande visibilité à notre pays en France.

8.- Forum IRCAM au Chili, musique et sciences, octobre 2017

Depuis 2014 ont été soutenues des réunions avec l’Ircam afin de matérialiser cette rencontre interdisciplinaire.

Une première concrétisation de cette prise de contact concerne la réalisation d’une rencontre binationale en octobre 2017 réunissant des artistes et scientifiques du Chili et de France (Ircam, Institut de Musique de l’Université Catholique de Santiago, Faculté des Arts de l’Université du Chili, Centre de Modelation Mathématique CMM de l’Université du Chili) dans un programme de forums et de rencontres connexes : concerts et activités de caractère interdisciplinaire, forum académique, scientifique et workshops ouverts au public désireux de connaître de nouveaux développements technologiques en plus d’un concert final incluant des créations nationales et internationales contemporaines qui utilisent les nouvelles technologies associées à l’acoustique et à la création.

L’activité a compté sur le soutien de la Vice-présidence à la recherche et au développement ainsi que des universités du Chile et Catholique, du GAM, du Conseil National de la Culture et des Arts, de l’Institut Français et de l’Ambassade du Chili en France. Il s’agit d’une rencontre interdisciplinaire unique en son genre qui sést déroulée autour du Forum IRCAM au Chili.

9.- Concert du  Cuarteto latinoamericano (lauréat du prix Grammy classique), 9 novembre, salle Cortot à Paris.

Plus de 350 personnes ont assisté à ce concert. Le quatuor a été rappelé et a ajouté à son répertoire une nouvelle œuvre chilienne. La critique spécialisée a encensé la présentation. A été donée en première représentation une œuvre consacrée à Violeta, écrite par le compositeur chilien Mauricio Arenas-Fuentes.

10.- Lancement de la route Vicente Huidobro (Routes Cervantes) le 5 novembre 2017.

100 ans après la publication d’Horizon carré s’est réalisé le lancement de la route Cervantes dédiée à V. Huidobro à l’institut Cervantes de Paris.

Le projet des trois Routes Cervantes chiliennes culmine avec le lancement de celle de V. Huidobro qui succède à celle dédiée à Pablo Neruda lancée en 2015 et à celle dédiée à  Jorge Edwards lancée en 2013.

En plus de ces dix grands événements, ont été réalisés dans la scène française, dans les salons de l’Ambassade ou dans des centres culturels amis plus de treinte activités telles : présentations de livres, concerts, colloques, projection de films, expositions d’arts visuelles, de mode, tournées littéraires et un grand etcétera. Aussi ont été soutenues et diffusées plusieurs déceines d’autres actions.

V.- Projets 2018

L’Ambassade a présenté 5 projets culturels à réaliser en 2018, parmi lesquels 4 ont été retenus :

Février à décembre 2018, Projets DIRAC 2018 retenus A) Traduction bilingue Gabriela Mistral, Ed Caractères, con los Académiciens Benoît Santini et Laetitia Boussard. B) Edition de Antéparadis de Raúl Zurita, Ed Gallimard, avec les Académiciens Benoît Santini et Laetitia Boussard. C) Traduction de Monte de Venus de Manuel Silva Acevedo. Ed l’Harmattan, traducteur Patricio García. D) Section “Chilenas ¡”  festival de ciné de Toulouse 2018, Ciné Latino.

V.- Commentaires

Il y a déjà un moment que la France a distingué une empreinte et une énergie créative particulières dans les projets et propositions  venus du Chili, nées des racines du pays, de son histoire récente, des nouvelles visions et défis. Aussi la France a apprécié la façon de formuler les propositions et leur vision. J’ai eue la fortune de réaliser ma gestion dans ce terrain, défriché par les créateurs et gestionnaires culturels.

Grâce à la décision des artistes, créateurs et gestionnaires, ainsi que grâce  d’une culture de vie face à celle de mort des années 70 – 80 –suivie d’un long parcours post-dictatorial) le Chili se donne aujourd’hui un Ministère des Cultures des Arts et du Patrimoine. Tordre la main à la culture de mort a été possible, en grande partie, grâce au fait que les créateurs, les premiers dissidents de l’ordre et de la vision des choses ainsi que leur public et leurs partisans, n’ont pas renoncé durant leur tâche, permettant alors un essor de ce domaine toujours plus présent et renforcé. Et ceci à partir de l’essence de la création dont une des plus belles capacités est celle d’être toujours plus grande et meilleure : perfectible.

Faire action culturelle ne se limite pas pour moi à la réalisation d’événements ; c’est aussi le rayonnement et l’influence exercée à partir d’une proposition. Pour moi la Culture est identité, patrimoine, participation, créativité, ainsi qu’apport à l’économie, à l’essor, à la croissance, à la présence chilienne dans un monde globalisé ou en interrelation dans tous les domaines de façon exponentielle. C’est également une interdiscipline : action, reflet et entrecroisement de visions, de savoirs, d’expériences et d’attentes. Ainsi, je ne crois pas en la consommation culturelle, mais plutôt en l’accès à la culture, au florissement et au croisement de celle-ci avec la vie des gens, eux qui transforment chacune de leurs actions en culture.

Se suit ici l’invitation à poursuivre le travail participatif en le renforçant, offrant un espace aux associations du milieu culturel, aux acteurs et agents eux-mêmes qui nourrissent le débat et sont vigilants quant à ce qui est promu et réalisé.

Je suis sincèrement heureuse d’avoir participé à la défense et à la promotion de ce qui nous est cher, ce qui fait notre identité, nous fait espérer et rêver d’un meilleur pays. Il a été agréable et réconfortant de travailler avec des personnes ayant la capacité de sublimer la matière –parfois brute– et de la transformer en oeuvres élaborées (en incluant les oeuvres d’art), ayant la capacité de débattre au sujet de ce qui les passionne en le faisant valoir, professionnalisant le milieu artistique et culturel. Et ça a été merveilleux que tout ceci soit accueilli en France

María Paz Santibáñez
Pianiste
Attachée culturelle du Chili en France (2014-2018)
Le jour des femmes, le 8 mars 2018.

———————

[1] L’adresse du site est : chiliculture.minrel.gob.cl et celles des deux comptes sur les réseaux sociaux sont : Agenda culturel le Chili en France (Facebook) et @chiliculture (Twitter). Pour des raisons de séurité, le site mis en ligne par le Ministère conserve un niveau de complexité dans son maniement interne qui requiert un professionnel pour sa mise à jour. Etant donné le peu de ressources humaines et afin de ne pas perdre la dynamique croissante et nécessaire à la communication, un sous-site à été créé, dédié aux secteurs dynamiques (agenda, actualités) ; il est actuellement en ligne à cette adresse : https://serviceculturelchili.wordpress.com/

 

Publicités